Retour sur le 30 avril – Protection de l’environnement

Quel rapport demanderez-vous entre Gran Canaria et le serpent-roi de Californie ? Un accident écologique… ou quand l’homme introduit des espèces invasives sur un territoire ne connaissant pas ses prédateurs.

Depuis 1998 dans la zone de Telde et de Galdar la présence de ce reptile est connue, le projet LIFE-Lampropeltis consiste à en capturer le plus possible c’est ainsi que 3000 exemplaires ont té trappés dont quelques uns ce jour de 30 avril par des membres du Club des Francophones.

Nous nous sommes retrouvés à la plaza de San Roque à Valsequillo pour d’abord être équipés (gants, et chasuble mais aussi casse-croute et bouteille d’eau avant d’écouter les explications des volontaires et faire connaissance avec cette petite bête charmante et colorée (certaines couleurs sont inconnues en Californie d’où il est originaire…)

Et nous sommes partis à une quinzaine de jeunes et moins jeunes parcourir son territoire pour l’attraper. Mais me direz-vous ils ne sont pas venimeux donc pourquoi les attraper ? Ben parce qu’ils mangent les espèces de lézard qui eux vivent ici depuis des temps immemoriaux et que ces gentils serpents n’ont pas de prédateurs dont ils se multiplient et deviennes une espèce invasive.

Ce sont 4 spécimens qui ont été retrouvés dont un dans les ruines d’une entreprise d’embouteillage d’eau dans lesquelles s’ébattaient également une troupe d’individus adeptes de la guerre et « joueurs » d’airsoft…

En tous les cas, après une dure journée nous avons tous été heureux de notre trouvaille mais aussi de la découverte de ce baranco.